2010biaritz Rieumessuperbandera[1]

 Déception. ...
La nuit avait été mauvaise. J'ai attrapé froid une nouvelle fois sur la fin du parcours hier après midi, et la succession de chauds ( dûs à l'effort ) et de froids ( dûs au vent et à la  faible température en fin d'après midi ) n'ont rien arrangé. Avec pour conséquence un peu de fièvre dans la nuit et une mauvaise toux qui m'indisposait .

le-chat-dessin-humoristique


Le réveil n'a pas été meilleur. J'étais plutôt fatigué par cette mauvaise nuit. Et pour ajouter une peu de piment, la pluie et le froid était revenus.
Mais j'avais bon espoir car la météo prévoyait de s'améliorer en cour de matinée.

IMG_2455
 Donc je suis parti confiant. Puis les problèmes techniques sont arrivés. Une, puis deux crevaisons en rase campagne et sous la pluie ont fait qu'en 3h je n'avais parcouru que 39 km. Puis mon pédalier  a commencé à donner des signes de faiblesse, ce qu'il avait déjà fait la veille en fin d'étape.  Enfin juste après midi, les gouttes d'eau qui ont fait déborder la coupe... La pluie est devenue forte averse alors que je passais l'aéroport de Biarritz.
Je me suis réfugié sous un large pin pour laisser passer l'intemperie et analyser la situation. Physiquement j'étais fatigué et me sentais assez faible, ceci étant dû au rhume que je développais. Moralement j'en avais assez de rouler sous la pluie ou un temps incertain depuis 2 semaines. Techniquement le vélo a également souffert des conditions humides rencontrées depuis le 5 mai. Les prévisions pour les 2 prochains jours n'étaient pas très optimistes. L'addition de tous ces facteurs m'ont poussé arrêter le périple alors qu'il restait environ 250 km, soit 3 ou éventuellement 4 jours . J'ai donc loué un véhicule à l'aéroport de Biarritz et je suis rentré à Rieumes,  point final initialement prévu.

Dommage .... surtout après avoir roulé près de 2100 km mais il ne servait à rien de continuer dans ces mauvaises conditions et d'arriver à destination dans un état physique diminué. J'ai choisi la voie de la raison plutôt que celle de l'entêtement.
Mais ce n'est pas fini pour autant. ...je pense déjà à un autre parcours ☺

----------

Deception

Last night was very bad. I didn't sleep properly as I started again to fall sick. So I wasn't in a good shape when I woke up. On top of that, the rain was back.
But I tried to be optimistic as the weather forecast planned a sunny day.
So I left Irun under the rain and very quickly the technical problems  happened. One, then a second puncture in the countryside and under the rain of course, to which I must add problems with my pedal. And as I said, I wasn't feeling well.  After 3h00, I only achieved 39 km.
Just after midday, as I was passing close to Biarritz airport, when a strong shower forced me to stop under a big pine.
I was really fed up of this conjunction of bad events.
After analysing the situation ( not feeling well, tired, technical issues, weather conditions ), and considering there was no point to carry on and arrive at destination less than 300 km further in a bad shape, I decided to stop the trip in Biarritz, to rent a car and to go back home.
Of course I'm a bit disappointed as I wanted to arrive at home with my bicycle.
Anyway, I already rode almost 2100 km  and I preferred the way of reason to the way of stubborness and not to fall sick. It must remain a pleasure.
So, now what next? I don't know yet but I will think to another big trip.