1704Magaz de Pisuerga - Burgos

Après une nuit réparatrice, malgré un certain inconfort de la pension Manu, j'étais surpris de voir un peu de soleil ce matin. Du coup ça allait beaucoup mieux. A 10h00 je me mettais en route et pensais que les 80 km à  venir ne serait qu'une formalité.
Que nenni !
Pour commencer, la route que me proposait Google Map au départ de Magaz était en fait un chemin de terre, certes parallèle à l'autoroute, mais impraticable pour mon vélo équipé de pneus fins.
Donc j'ai recalculé l'itinéraire en prenant ce que me suggérait une autre application. Et là. ...114 km en passant par Palencia, Astudilo, Castrogeriz et la N120 jusqu'à Burgos. Par conséquent un itinéraire de 30 km plus long environ et avec un relief prononcé. Pour couronné le tout, un fort vent de nord est s'était invité pour la journée.
Je l'ai senti immédiatement : je n'étais pas au bout de mes peines . Et croyez moi j'ai été servi.  Je la fais brève : au final 105 km et 06h40 sur la selle, avec vent de face tout le temps. Les cuisses et le postérieur ont dégusté.
Mais j'ai traversé des villages magnifiques. Je découvre à quel point l'Espagne a un patrimoine historique et culturel important. Presque tous les villages traversés ont gardé des vestiges de leur histoire passée. Très intéressant.
2 anecdotes.
La 1 ère ( et c'est davantage pour faire un clin d'oeil  à  Méloée, ma petite fille ;-)

biche copie

 Alors que je me dirigeais vers Palencia en roulant sur la voie de service parallèle à l'autoroute, j'ai pratiquement failli être heurté par 2 jeunes biches qui ont traversé la route à 3 ou 4 mètres devant moi.... et je ne vous parle pas des lapins qui détalaient sur mon passage.
 La 2 ème : alors que j'étais arrêté à l'entrée du village de Castrogeriz, sur le chemin de St Jacques de Compostelle, un couple en vélo s'est arrêté pour me demander si je n'avais besoin de rien; l'homme s'entraînait pour partir de Burgos en Italie....☺; puis en poussant plus loin la conversation il me suggéra de passer par une route et des villages précis. 1/ c'était une route sympa, calme ( je n'ai vu personne pendant 25 km 😮) et plus plate, 2/ il m'a fait gagner 10 km par rapport au chemin prévu initialement. 😊
Enfin je suis arrivé tard à Burgos et me suis arrêté dans un hôtel juste a côté de l'université de Burgos. Hôtel agréable mais je n'ai dîné que d'un sandwich, le restaurant étant fermé et n'ayant plus très envie de remonter sur le vélo avant demain.