1428Ciudad Rodrigo - Salamanca

soleil

Alléluia  ( mais en le chuchotant seulement  ).....
Ce matin, le temps était magnifique.  Du moins en comparaison avec les jours précédents. Quand je dis magnifique, je veux dire qu'il ne pleuvait pas.
Le ciel était malgré tout bien chargé de nuages gris et la pluie était de toute façon prévue sur le parcours. Et comme il ne faisait pas chaud,  6°C seulement, je décidais de garder les vêtements chauds et l'équipement de pluie. On ne sait jamais. ...
La navigation était simple : N620 de bout en bout, le long de l'autoroute de Castille. Quant au relief, montée assez douce, sauf pendant les premiers km où quelques belles côtes ont ralenti la moyenne, avec quelques zones de plat, voire parfois de descente. Bon entraînement pour les prochains jours. ..
J'ai eu raison de mettre l'équipement de pluie. A Sancti Spiritus, après environ 15 km de route, alors que je passais devant la petite église de ce village, une ondée a  arrosé la région. J'y ai vu comme une bénédiction du Saint Esprit au passage du village à sa gloire, pour me dire que c'était la dernière. ..

  12 mai 2 12 mai 1

La cathédrale  //  L'entrée dans Salamanca

12 mai 3

La Parroquia de la Purísma de Salamanca sur la Plaza de las Agustinas
Et de fait, ce fut la dernière de la journée. Pendant les 70 km restant jusqu'à Salamanca, j'ai roulé sur une sorte de ligne de partage : à ma droite un ciel noir riche en orages, et à ma gauche un ciel qui se dégageait et devenait même ensoleillé au fur et à mesure que j'avançais vers ma destination finale. Le moral remontait progressivement, de même que la route, la vitesse s'accroissait neanmoins et le plaisir de rouler revenait. J'en profitais pour regarder un peu autour de moi. Des cigognes et quelques faucons survolaient les immenses pâturages, certaines rivières étaient sorties de leur lit et j'avais la route pour moi seul, ou presque. Je ne me suis arrêté qu'après 55 km pour manger un peu.
Salamanca était ( presque ) en vue. J'étais en forme et je m'amusais parfois à "courir" après l'ombre des nuages sur la route. Car le soleil était apparu et avait apparemment gagné la partie contre la pluie. 
Oui,  il faut peu de choses, un peu de soleil et ça va mieux. 
J'entrais dans Salamanca vers 15h30 et aussitôt je ralentissais la cadence pour profiter de la beauté de la ville. 
A 16h00 j'arrivais à mon hôtel,  content de la journée. 
Demain ? 
On verra, la météo est toujours incertaine. ....
---------------------
Alléluia  ( but by whispering only )...
This morning the weather was splendid. When I say splendid, I mean it wasn't raining. 
However the sky was quite dark and some rains were forecasted. Anyway, it was still better than the previous days. 
Nevertheless, and as the temperature was rather low, 6°C only, I decided to wear my rain equipment with warm clothes. We never know...
Concerning the navigation, it was easy : N620 from the beginning to the end.
The relief was a constant climbing with some flat portions and sometimes with slopes. Good training for the coming days. 
I was more relaxed and had the opportunity to watch around. The land was a huge pasture with cows,sheeps and horses, overflown by storks and falcons, some rivers were in flood and the road was totally mine ( almost... ).
Besides some rains around Sancti Spiritus, the weather slowly improved and after 55 km I stopped for lunch.
Salamanca was ( almost ) mine. And as the sun was more and more present, I pushed a bit on the pedals and increased my speed.
At 15h30, I entered in Salamanca and slowed down to admire the beauty of the city.
16h00, I checked in the hotel, happy of this day. 
Tomorrow? We'll see, as the weather is still uncertain. ..